19 Oct 2017

title pic Elles le vivent !

Posté par Bérengère Arnal le 17 janvier 2012

1° Pas de mammographie sans échographie

La mammographie d’Arlette 76 ans, est normale, La palpation n’a retrouvé aucune anomalie ; Une échographie du sein et des creux axillaires est demandée en plus de la mammographie, elle montre une formation irrégulière, d’axe non parallèle de 15 mm et un ganglion suspect axillaire de 17 sur 11mm. Il s’agit d’un carcinome lobulaire infiltrant de 15mm de grade I. IL n’y a pas d’atteinte ganglionnaire. Les récepteurs hormonaux sont positifs. Elle bénéficie d’une radiothérapie et d’une anti-hormonothérapie.

2° Une échographie intermédiaire entre deux mammographies

La mammographie sans échographie de Colette 51 ans de l’an dernier était normale. Une échographie du sein et des creux axillaires est demandée un an après pour un suivi intermédiaire. La palpation est normale. L’échographie montre une lésion d’un cm. Il s’agit d’un carcinome canalaire invasif de 7mm, de grade III, les récepteurs hormonaux et HER-2 sont positifs. Il n’y a pas d’atteinte ganglionnaire. Une tumorectomie suivie d’une chimiothérapie et d’une radiothérapie est proposée. Elle bénéficie d’une anti-hormonothérapie et d’un traitement au trastuzumab

3° Vigilance face au risque de récidive

Florence 28 ans dont la grand-mère maternelle a eu un cancer du sein. En consultation, le médecin palpe une boule au niveau d’un sein. Une mammographie et une échographie sont pratiquées. Il s’agit d’un carcinome canalaire infiltrant plurifocal. Florence fait une chimiothérapie plus légère à l’étranger, refuse la radiothérapie, accepte l’anti-hormonothérapie. Trois ans plus tard, elle vient en consultation pour une boule suspecte au niveau de la cicatrice. Il y a deux foyers de carcinome canalaire invasif de grade II. Elle accepte une mammectomie.

4° Vigliance en cas de cancers familiaux

La mère de Fantille 52 ans vient de décéder d’un cancer du sein comme sa mère et sa grand-mère. La mammographie de Fantille à 25 ans était normale. Celle pratiquée après le décès de sa mère dont elle s’est occupée montre des microcalcifications suspectes, elle a 28 ans. Une première intervention montre à côté d’un carcinome canalaire insitu, un carcinome canalaire infiltrant de grade III, triple négatif (pas de récepteurs hormonaux ni HER-2, donc de mauvais pronostic). Une chimiothérapie est proposée avant une mammectomie. Fantille demande une mammectomie bilatérale avec reconstruction immédiate par pose de prothèses. Fantille dira plus tard qu’elle était persuadée au décès de sa mère d’avoir un cancer du sein. Elle se dit guérie maintenant.

Share