19 Oct 2017

title pic L’IRM, imagerie par résonance magnétique

Posté par Bérengère Arnal le 3 janvier 2012

Un produit de contraste, le gadolinium est administré par voie veineuse, pour permettre de visualiser la vascularisation de tumeurs cancéreuses du sein. Elle permet de détecter de petites tumeurs de un à deux mm (contre cinq mm pour la mammographie). Elle est pratiquée pour conforter ou compléter un diagnostic mammographique et échographique.

Elle peut être un bon outil de dépistage chez les femmes à haut risque de cancer du sein, notamment chez les femmes jeunes aux seins denses peu lisibles à la mammographie. En cas de cancer lobulaire souvent multiple et touchant les deux seins, elle peut permettre de dépister une ou plusieurs tumeurs. Elle peut aider à planifier la thérapie et à surveiller les seins après les thérapeutiques lourdes du cancer.

*tiré de l’ouvrage Cancer du sein, prévention, accompagnement par les médecines complémentaires. Dr Bérengère Arnal, Martine Laganier, éditions Eyrolles 2010

Share