18 Aug 2017

title pic L’échographie conventionnelle

Posté par Bérengère Arnal le 19 décembre 2011

Elle fait appel aux ultra-sons et permet de différencier les lésions solides – bénignes ou malignes-, des kystes (remplis de liquide) ayant donné des anomalies mammographiques, et d’analyser des lésions palpables sans image mammographique. Elle identifie les images de superposition à la mammographie. L’échographie est sans danger et peut être renouvelée régulièrement.
C’est un examen de première intention chez la femme jeune qui peut être suivi de clichés mammographiques au moindre doute. Le faisceau d’ultra-sons de l’échographie conventionnelle n’analyse que des segments  de canal et explore le sein quadrant par quadrant, de façon orthogonale. L’échographie permet aussi de guider les biopsies percutanées et les repérages préopératoires.

*tiré de l’ouvrage Cancer du sein, prévention, accompagnement par les médecines complémentaires. Dr Bérengère Arnal, Martine Laganier, éditions Eyrolles 2010

Share